1 025 vues

Saint Vallier – Paron (CDF, 4ème tour) : L’interview de Mickaël Berger

Coupe de France (ITW) : Mickaël Berger prêt pour de nouvelles émotions avec Saint Vallier

Ce dimanche, Saint Vallier Sports, pensionnaire de Départemental 2, accueille pour le compte du quatrième tour de la coupe de France une formation de Régional 1. Après avoir réussi l’exploit d’éliminer Saint Sernin (R2)à au tour précédent, c’est cette fois-ci le Paron FC qui se dresse sur la route des hommes de Mickaël Berger. Découvrez à J-2, une longue interview de celui qui a un passé commun très fourni avec dame Coupe de France. On repense notamment à la superbe épopée du joueur avec le FCMB en 2007, ponctuée d’une demi-finale mémorable contre Sochaux. Entretien.


Montceau Sport - Pub - Annonce - Bannière - Maison et jardin

Bonjour Mickaël, ton équipe de St Vallier s’apprête à jouer un quatrième tour de coupe de France. Qu’est ce que représente cette compétition pour toi ?

« Salut Bull, cette coupe de France est une compétition très très très particulière pour moi, J’ai toujours adorée la jouer. À mes yeux, c’est la seule compétition où l’on peut jouer contre des équipes d’un calibre supérieur ! »

Après St Sernin (R2) au dernier tour, vous accueillez Paron (R1), que connais-tu de cette équipe ?

« Pour être honnête, je ne connais pas du tout cette équipe. Je sais seulement que c’est un club habitué aux joutes régionales. Mais je n’ai aucune information particulière les concernant. On part dans l’inconnu le plus total. »


Montceau Sport - Saint Vallier - Louhans Cuiseaux C - Mika Berger
Montceau Sport – Mickaël Berger, coach et joueur de l’équipe première du SVS.

Comment avais-tu préparé le match contre St Sernin ?

« Je l’avais préparé comme un match lambda, un match classique. Il ne fallait surtout rien changer aux habitudes. Seulement dire aux joueurs d’être conscients qu’on pouvait le faire. Et ils l’ont fait ! »

Penses-tu que le SVS a des chances de se qualifier ce dimanche ?

« Déjà contre Saint Sernin (NDLR 3ème tour, victoire aux TAB), les chances de se qualifier étaient minimes, voire quasi nulles dans l’esprit de certains. Pour moi, on avait peut être 10%, là, ce sera encore plus compliqué… Donc bon, peut être 1% (rires). Mais tant que ce pourcentage n’est pas nul, on jouera notre chance à fond. C’est aussi ça la magie de la coupe. »


« Tant qu’on a une chance, on la jouera à fond ! »


Que faudra-t-il mettre comme ingrédients dans ce match pour réaliser l’exploit ?

« Comme contre Saint Sernin, il faudra être très rigoureux, avoir une parfaite maîtrise tactique. Comme par exemple défendre en bloc, jouer et défendre pour son coéquipier, être prêt à mourir sur le terrain ! »

Quel est ton souvenir le plus marquant en coupe de France et pourquoi ?

« J’en ai plusieurs qui me viennent en tête. Le premier c’était avec Bourbon. Ma première participation, premier maillot et premier gros match. On jouait en R3 et on sort contre le FC Dijon alors en CFA, on perd en prolongations. C’est là que j’ai pris la mesure de cette épreuve. Ensuite, au SNID, deux années de suite on perd en 1/64e. Je me disais que je ne jouerai jamais une Ligue 1 ! Après, il y eu bien sur le FCMB. Avec ce parcours irréel. Une aventure humaine hors norme. Et maintenant Saint Vallier… »


Saint Vallier Sport - Mickaël Berger (entraîneur joueur)

En ce début de saison, St Vallier réalise de grosses performances en coupe de France mais piétine en championnat, comment te l’expliques-tu ?

« C’est là où est le paradoxe. Le petit brin de réussite qu’on a en coupe, nous fuit en championnat. À Pouilloux on tape la barre à 10 minutes de la fin, contre bourbon pareil. Ensuite contre Blanzy, sans faire un grand match, on arrive à mener un à zéro. Avec la possibilité d’en mettre un deuxième avec un peu plus de réalisme. Au final, on s’incline 2-1. Je pense qu’inconsciemment, cette coupe est dans le tête des gars. D’ailleurs l’année de notre demi finale avec Montceau, nous avions été sauvé de justesse en fin de saison en championnat. J’espère vite que ça va tourner et qu’on va enfin lancer notre championnat. »


« Le brin de réussite qu’on a en coupe nous fuit en championnat »


En ce début de saison, Saint Vallier réalise de grosses performances en coupe de France mais piétine en championnat, comment te l’expliques-tu ?

« C’est là où est le paradoxe. Le petit brin de réussite qu’on a en coupe, nous fuit en championnat. À Pouilloux on tape la barre à 10 minutes de la fin, contre bourbon pareil. Ensuite contre Blanzy, sans faire un grand match, on arrive à mener un à zéro. Avec la possibilité d’en mettre un deuxième avec un peu plus de réalisme. Au final, on s’incline 2-1. Je pense qu’inconsciemment, cette coupe est dans le tête des gars. D’ailleurs l’année de notre demi finale avec Montceau, nous avions été sauvé de justesse en fin de saison en championnat. J’espère vite que ça va tourner et qu’on va enfin lancer notre championnat. »



Quels sont les objectifs du club concernant les équipes seniors de Saint Vallier cette saison ?

« Les objectifs ? On verra déjà à la trêve où nous en sommes… D’ici là, on va essayer de s’accrocher au bon wagon et on fera le point. Après ce sont les joueurs eux-mêmes qui se fixent des objectifs collectifs. C’est à eux de savoir ce qu’ils veulent faire comme saison. »

Imaginons une qualification contre Paron, contre qui aimerais-tu tomber au cinquième tour le cas échéant ?

« Alors si, je dis bien si, car comme je te disais tout à l’heure il y a peut-être 1% de chance de passer. Au cas où on réaliserait un nouvel exploit, ce serait le FCMB. Chez nous bien sur, histoire de boucler la boucle correctement. »


Voir aussi – Les résumés du groupe A de Départemental 2 (SVS)


Mustapha Sofi. © Montceau Sport

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.