598 vues
Montceau Sport - Semi-marathon de Lyon - Tortorici

Défi réussi pour Virginie et Frédéric Tortorici au Semi-Marathon de Lyon

Belle histoire de frère et sœurs : Les Tortorici à la hauteur du semi

Il y a quelques semaines de cela, Frédéric et Virginie Tortorici, frère et soeur originaires de Montceau-les-Mines, ont relevé un défi ensemble, en famille. En effet, les deux compères ont couru le semi-marathon de Lyon sans se quitter d’une semelle.


Montceau Sport - Pub - Publicité - Annonce - Services


C’est l’histoire d’un frère et d’une sœur qui avaient à coeur de partager quelque chose ensemble. Qu’importe au fond que ce soit une course, l’essentiel étant de se retrouver, et de relever un défi commun. Ou plutôt peu commun dans le cas présent. Il et elle ont souhaité courir le semi-marathon de Lyon en binôme. Comme pour pour se rappeler leur amour fraternel. Lui, c’est Frédéric Tortorici, né le 14 janvier 1980 à St Vallier et vivant à Lyon. Elle, c’est Virginie Tortorici, sa soeur cadette née le 11 mai 1983.


Montceau Sport - Semi-marathon de Lyon - Tortorici


Ils se l’étaient promis

Parée du dossard 51551 (51555 pour son frère), celle que l’on surnomme « Ninie » est allée au bout de son défi. Elle qui court régulièrement depuis plusieurs années et à une fréquence assez soutenue (3 à 4 fois par semaine), que ce soit autour du Plessis, au Crapa ou dans tout autres refuges à « runners ».


« C’était une super expérience et magnifique de partager ça en famille »


Maman d’une charmante petite fille, Virginie Tortorici avait dans un coin de la tête de partager un moment sport avec son frère. Ce fut au final le semi-marathon de Lyon le 6 octobre 2018, dans la ville où vit Frédéric. Ce dernier travaille dans un domaine où les entraînements physiques sont réguliers. Du coup pour lui, courir ce semi sans préparation ne présentait pas de contre indication particulière. À la bonne heure.


Montceau Sport - Semi-marathon de Lyon - Tortorici


La famille c’est sacrée

Pour les Tortorici, fratrie d’origine Sicilienne (Italie), la famille c’est sacrée. Et pas qu’un peu. Les liens du sang sont préservés, cajolés. Du coup, on imagine que leur maman, Annie, n’a pu qu’apprécier cette belle initiative de deux de ses enfants. Et d’ailleurs, Fred et Ninie ont dans la tête de renouveler l’expérience. En plus grand cette fois-ci, avec le marathon de Paris comme objectif (42 kilomètres). Et mieux encore, leur soeur Valérie, de un an la cadette de Frédéric, pourrait les accompagner dans ce défi sportif de grande ampleur.


« On envisage de renouveler l’expérience mais sur un marathon cette fois… »


Pour en revenir au semi-marathon de Lyon, les Tortorici l’ont terminé en un peu plus de 2 heures et demi, qu’importe au fond, le temps ou le classement restent clairement secondaires dans cette superbe aventure humaine. D’ailleurs, précisons que les deux compères ont fait course commune tout au long de ce parcours de 21 kilomètres aux décors éblouissants.


Image associée


Lyon sous un autre angle

« En tant que passionnée de course le semi de Lyon c’est vraiment une bonne course, car elle n’est pas trop dure. Il n’y a pas trop de dénivelés et ça permet de vraiment savourer la course dans des endroits vraiment beaux visuellement, ça permet de redécouvrir Lyon d’un autre oeil… » Les mots sont de Ninie. Au final, la seule véritable contrainte était d’ordre météorologique, avec la pluie qui s’est joint à la fête. Mais en fait, ne dit-on pas qu’on danse sous la pluie ?


Semi-marathon de Lyon - Tortorici


À voir aussi – Pèlerinage pour Nicolas Martin à Manchester


Mustapha Sofi. © Montceau Sport

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.