803 vues
Montceau Sport - Basket Montceau Bourgogne contre Autun BMB.

Interview Basket : Irman Djaffar quitte le BMB et rejoint Autun

Entretien avec Irman Djaffar (Basket) : De Montceau au CSBGAM Autun (Pré-Nat)

Le Basket Montceau Bourgogne voit partir là un véritable petit phénomène. En effet, le départ du meneur Irman Djaffar, un an seulement après son arrivée, semblait inéluctable. Le garçon sponsorisé par Adidas rejoint Autun et le CSBGAM. Interview.



C’est désormais officiel. Même si c’était attendu côté BMB, le départ du jeune Irman Djaffar laisse un gros vide. Certes, le meneur de jeu bondissant n’aura joué qu’une seule saison à Montceau, mais il aura émerveillé plus d’un fidèle supporter de la salle Roger Salengro. Un tempérament de vainqueur, avec une envie qui n’a d’égale que sa détente. Irman Djaffar est sans doute pré-destiné à jouer plus haut. Pour l’heure, le gamin rejoint Autun et l’ambitieux CSBGAM. Un club qui souhaite retrouver son lustre d’antan. Se donnant les moyens de ses ambitions. Le recrutement en étant une preuve évidente…


© Montceau Sport - Alex G - BMB - Grace Lancers - Basket


Montceau Sport : Bonjour Irman, tu as signé à Autun récemment, qu’est ce qui a motivé ta décision ?

Irman Djaffar : « Salut Bull. Alors ce qui m’a motivé, c’est l’ambition du club de jouer la montée immédiatement. Et ce, avec de nouvelles recrues et un nouveau coach. Les leaders du groupe sont toujours présents, donc je pense que c’était l’endroit idéal pour continuer à grandir. Je veux aider cette aider dans son projet et ses objectifs. »

M.S. : Tu rejoins une équipe historique de notre département, que connais-tu de ce club ?

I.D. : « Je sais que c’est un club qui était en National 1 si je ne dis pas de bêtises. Puis qui a connu des descentes successives dues à des soucis financier. Tout va mieux maintenant et je suis sur qu’on va allez de l’avant. »


© Montceau Sport - Alex G - BMB - Grace Lancers - Basket - Irman Djaffar


M.S. : Peux nous revenir pour nous sur ton parcours basket ?

I.D. : « J’ai commencé le basket à l’âge de 5 ans grâce à ma mère. Par la suite, j’ai fait partie des sélections jeunes départementales avec le 77. J’ai été formé à Ozoir-la-Ferrière où je suis reste jusqu’à la catégorie cadet. Ensuite, j’ai bougé à gauche à droite dans différents clubs d’île de France. Enfin, j’ai effectué ma dernière année U20 au Paris Levallois. Après, vous connaissez la suite (rires). Depuis mon départ, j’ai étais sélectionné avec la sélection des Comores. J’ai hâte de représenter mon pays. »


« J’ai été sélectionné avec Les Comores, j’ai hâte de représenter mon pays ! »


M.S. : Que retiens-tu de ta saison passée au BMB ?

I.D. : « Beaucoup d’émotions. À mon arrivée, j’ai d’abord vécu chez le coach Mam (Mamadou ba). À partir de ce moment là, je l’ai considéré comme mon oncle. Sincèrement, les « Ba » et les « Adami » sont pour moi des familles avec un cœur énorme. Jouer avec des gars comme ceux du BMB fut un énorme plaisir. J’étais souvent avec Jo Ferreira et Charlie Adami, ces gars-là sont extraordinaires. Je ne veux oublier personne. »



M.S. : Tu as un message pour eux ?

I.D. : « Oui bien sur ! Et je ne peux oublier personne, c’est impossible. C’est un peu long mais j’y tiens (rires). Je voulais vraiment remercier tout le bureau pour tout ce qu’ils ont fait pour moi lors de cette saison. Gros merci à Philippe, Véro, Raymond, Pascal, Marie-Claude, Laurence, Annie, Adrien, Bobby, Marie, Thierry, Tof et ma petite Maman de Montceau, Dominique Adami. Je crois n’avoir oublié personne, c’est bon ? (rires) »


« J’ai eu d’autres contacts, mais Autun était le meilleur choix pour moi… »


M.S. : Niveau statistiques, tu es plutôt meneur scoreur, as-tu discuté de ton futur rôle avec ton nouveau coach ?

I.D. : « Je ne suis pas vraiment un scoreur. On va dire que je n’ai pas des mauvaises mains, mais ce sont plutôt mes coéquipiers qui me font énormément confiance. Après, je n’ai pas encore discuté avec le coach, mais je pense que si il m’a pris, c’est qu’il me connait. Et qu’il sait de quoi je suis capable. Je pense et j’espère qu’il attend beaucoup de moi. »



M.S. : Qu’est-ce qui t’a plu et déplu dans la ville de Montceau que tu découvrais ?

I.D. : « Ce qui m’a plu c’est le calme. Pas de bruit de moto-cross en bas de chez moi le matin, donc ça, c’était cool (rires). Ça me change de la Région Parisienne. Ce qui m’a déplu… (il réfléchit) Pas de bruit de moto cross en bas de chez moi l’après- midi ! Mais sinon dans l’ensemble, Montceau est une très belle ville. »

M.S. : As-tu eu d’autres contacts cet été et si oui, avec qui ?

I.D. : « Oui, d’autres clubs m’ont contacté. Il y a eu Charleville et Lorient, mais bon le timing était trop court, c’est pourquoi j’ai préféré choisir Autun. »



Voir Aussi – Interview de Guillaume Saunier (St Rémy)


Mustapha Sofi. © Montceau Sport

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.