2 157 vues
Montceau Sport - Rugby - L'Ovale Tigresses Geny'Zz contre Unieux.

Jessica Laureau-Vaison (Rugby) : Bientôt la fin d’une belle histoire

Clap de fin pour Jessica Laureau-Vaison, chef de meute des Tigresses

Quand on parle de rugby féminin à Montceau, son nom revient en premier. Jessica Laureau-Vaison, entraîneuse de l’équipe et Tigresse en chef, tire sa révérence en fin de saison.


Celle qui a tant bourlingué sur les terrains de rugby de toute la France depuis presque 20 ans dit stop. Le temps pour Jessica de passer là main, après avoir transmis sa passion à ses joueuses depuis 3/4 ans. Moment où elle était passée de l’autre côté de la barrière, sur le banc. Une grande dame du rugby local donc, et peut-être même plus, que ses Tigresses voudront honorer jusqu’au bout.



Une longévité au plus haut niveau

Quand on veut transmettre, en sport, il faut souvent avoir pratiqué. A un certain niveau si possible. Cela tombe bien, Jessica Laureau-Vaison a de l’expérience à revendre. Des débuts en 1993, à l’âge de 11 ans, au RCMB qui sonnent comme une évidence pour elle. Faut-il rappeler qu’à cette époque, le club de rugby montcellien se frottait aux meilleurs équipes du pays au sein de l’élite (en fusion avec Montchanin). Epoque dorée que Jessica a donc connu jusqu’à l’âge de 16 ans. En 1998, elle prend la porte du haut niveau Régional en intégrant le RCF, institution bien connue des amateurs de l’ovalie et même au delà.

Une expérience dans l’élite hexagonale (NDLR division nationale à l’époque) qui dure 16 ans, pendant lesquelles « Jess« , comme la surnomme sa capitaine Anaïs Badey, aura tout connu. Sélections de Bourgogne, demi-finales de championnat de France, passant au fur et à mesure de demi de mêlée à 3ème ligne, puis 1ère ligne en fin de carrière … Bien sûr, elle a accumulé les souvenirs mémorables lors de cette longue carrière, notamment à Marseille où elle inscrit l’essai de la gagne en toute fin de rencontre !


« Le diplôme d’entraîneur ? Ce n’était pas par choix, mais une obligation, pour rester au contact du terrain. »


Un sport prenant, mais qui peut aussi laisser quelques traces. Des blessures, notamment au niveau des cervicales, l’éloignent justement des terrains en fin de carrière, et en 2014 Jessica décide de raccrocher les crampons. De là à s’éloigner des terrains ? Sûrement pas ! Même si ce n’était pas forcément de gaité de coeur … « Le diplôme d’entraîneur c’était pour faire la transition car la carrière de joueuse devait s’arrêter… ce n’était pas par choix mais une obligation… C’était un bon compromis, ça permettait de rester au plus prêt des terrains. »


Jessica Laureau-Vaison


Une tigresse ne meure jamais

Peu importe la manière donc, tant qu’on reste en contact du terrain ! Avec elle, les Tigresses, devenues depuis Ovale Tigresses Geny’zz, se structurent et progressent, mais ce n’est pas forcément le côté sportif qu’elle retiendra de son aventure. Eh oui, car comment parler de rugby sans parler de ces fameuses 3e mi-temps !! Une ambiance qui va probablement manquer à Jess, entre travail à l’entraînement et fous rires à n’en plus finir. Après une belle saison 2016-2017, la coach des Tigresses sent qu’elle doit passer la main, pour continuer à faire vivre son équipe. Malgré des projets personnels bien remplis, ne vous inquiétez pas, Jessica Laureau-Vaison continuera à suivre son club… de la buvette un verre à la main cette fois-ci !


Montceau Sport - Rugby Fédérale 2 F - Tigresses contre Saint Louis


Voir Aussi – Galerie photos du match contre St Louis


Nabil Benyoucef. © Photos : Montceau Sport.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.