949 vues
MONTCEAU SPORT - Lionel Martin - Coach CS Sanvignes A.

Montceau Sport Enquête (Matchs Reportés) : Qu’en pensent les coachs ?

Partie 2 : « Les jours fériés ne se feront pas en famille… »

Comment ne pas s’intéresser à l’actualité du moment concernant le football local. À savoir bien sur, les nombreux matchs reportés. Faut-il « repenser » les calendriers de nos championnats ? C’est la question que l’on est droit de se poser. Découvrez la suite des réactions de plusieurs coachs ou acteurs de nos clubs, que nous avons interrogé à ce sujet. Un casting composé de Lionel martin (Sanvignes), Baroudi Benarioua (CSO), Lucas De Oliveira (ASCMO) et David Perianayagom (Montcenis).


Trois questions simples. Et de nombreuses réponses qui se ressemblent, plutôt logique pour des personnes vivant les mêmes situations, non ? Première question : Que pensez-vous de ces matchs reportés, sans cesse plus nombreux chaque saison ? Puis en deux : Quelles seraient pour vous les solutions à envisager ? Et enfin : Ces annulations générales, allant dans le sens de l’équité des championnats, vous semblent-elles justifiées ? Découvrez les réponses des principaux concernés, avec cette deuxième partie.


Montceau Sport Enquête - Les matchs reportés, à qui la faute


Quel est votre sentiment sur ces matchs reportés ?

Lionel Martin (Coach Sanvignes, R2) : « Malheureusement, quoi qu’on en pense, on est obligé de s’adapter. Mais il y a quand même plusieurs week-end où de nombreux matchs auraient pu se jouer. Ça devient très compliqué de se préparer de manière cohérente. Il y a toujours eu des matchs annulés, mais cette année je trouve qu’il y a un peu d’abus. »


Baroudi Benarioua (Coach CS Orion, D3) : « La ligue et le district prennent des décisions trop rapides à mon goût concernant les reports de match. Le problème, c’est qu’il reporte des matchs à des dates où les clubs organisent diverses manifestations. Exemple, notre tournoi des disparus programmé au 3 juin. On doit constamment s’adapter à leurs décisions. »


« Il faut plus de dialogues et être à l’écoute des clubs… » Baroudi B.


David Perianayagom (Coach FC Montcenis, D2) : « Malheureusement, nous serons de plus en plus confrontés à ces problèmes à cause du réchauffement climatique. Mais sans rentrer dans le sujet, je pense qu’il va falloir réfléchir sérieusement à une modification du calendrier. Sans compter que c’est une période où la plupart des joueurs prennent des vacances au ski, profitent de leur famille… Ou bien encore ne veulent pas jouer car il fait trop froid. Certains clubs possèdent des installations adaptées (terrain stabilisé, synthétique etc.), permettant ainsi de jouer ces matchs… Pour d’autres, c’est beaucoup plus compliqué. »


Lucas De Oliveira (Secrétaire ASCMO, D2) : « Les premiers reports sont pour ma part compréhensibles et nécessaires. Tout l’inverse du dernier qui concerne la journée de dimanche dernier… »


MONTCEAU SPORT - Lionel Martin - Coach CS Sanvignes A. (2)

Lionel Martin (Coach CS Sanvignes, R2).


Quelles sont les solutions à envisager d’après vous ?

Lionel Martin (Coach Sanvignes, R2) : « Je ne pense pas détenir la vérité, mais j’aimerais que l’on redonne la main aux arbitres, qui en fonction de leur appréciation, annule ou pas une rencontre. Les annulations générales sont sans doute plus confortables pour les instances, mais très compliquées à gérer pour les clubs. Cela va dans le sens de la surenchère permanente de ce qu’on demande aux clubs amateurs. Il va falloir une sacrée organisation au sein des clubs pour tout gérer sur cette fin de saison. »


Baroudi Benarioua (Coach CS Orion, D3) : « On pourrait laisser les arbitres juger de l’état du terrain, pour savoir si les matchs sont jouables ou non. Les reports entraînent aussi une nouvelle organisation pour tous les bénévoles. Et ça, ils n’en prennent pas compte. »


« Ce sera dur de passer les jours fériés en famille… » Lionel M.


David Perianayagom (Coach FC Montcenis, D2) : « Une des solutions pour moi, ce serait de jouer quand il fait bon (rires). Pourquoi ne pas essayer de commencer un peu plus tôt la saison, quitte à finir la première partie de saison vers fin novembre. Et pourquoi pas ensuite reprendre mi-mars pour la seconde partie. Ça fera une trêve longue certes, mais cela permettrait de laisser les joueurs libres. Car très franchement, les générations à venir ne sont pas vraiment des mordus de foot, ce sont des consommateurs. Avant, on pouvait jouer par n’importe quel temps. Bref on aurait moins de contraintes de matchs reportés et les clubs feraient en fonction, pour maintenir leurs joueurs présents en forme afin d’être compétitif à la reprise. »


Lucas De Oliveira (Secrétaire ASCMO, D2) : « Il n’y a pas vraiment de solutions évidentes qui me viennent à l’esprit, si ce n’est celle de commencer le championnat plus tôt. À la mi-août par exemple. Mais nous sommes dans une période de vacances à ce moment de l’année, alors pas certain que ce soit une alternative qui conviennent à tous. »


Baroudi Benarioua (Coach CSO, D3) et Nicolas Fourneray (Coach USBG, R3)


Le report de ces matchs vous apparaît-il logique (Équité etc.) ?

Lionel Martin (Coach Sanvignes, R2) : « Au niveau équité, je ne sais pas, mais au niveau logistique, c’est compliqué. On va demander aux bénévoles, déjà sur le pont toute l’année, d’être présents les jours fériés. Idem pour les joueurs qui d’ordinaire, profitent de ces jours-là pour être en famille.

Et puis il va falloir enchaîner en 3 mois, plus de matchs que sur les 7 derniers mois. Les organismes vont être très sollicités. Il ne faut pas oublié que nous sommes amateurs et que le foot s’ajoute au reste… Pour conclure, les clubs ont souvent des manifestations en fin de saison et comptent sur l’apport des seniors pour aider. Mais s’il y a des matchs, ça ne sera pas possible, c’est un problème de plus »


Baroudi Benarioua (Coach CS Orion, D3) : « Des matchs peuvent se jouer, les championnats ne sont jamais à jour, car il peut y avoir des reports de matchs n’importe quand dans la saison. Donc faire une annulation générale est incompréhensible. Des matchs en décembre aurait pu se jouer. Là, je ne sais pas quand est ce que l’on va finir. Pour moi, ils devraient se mettre plus en lien avec les clubs et écouter les doléances de chacun, pour une meilleure organisation et une meilleure écoute des clubs. »


« Les jours prévus pour les matchs reportés, on a beaucoup d’absences, car les joueurs avaient prévu autre chose…  » David P.


David Perianayagom (Coach FC Montcenis, D2) : « Ces annulations me paraissent logiques, dans le sens où les terrains ne sont pas praticables (gèle, boue,etc.). Après, qui dit match annulé, dit match à rejouer à une date ultérieure. Qui n’arrangera pas forcément les entraîneurs et les joueurs. Car ces derniers prennent des week-end souvent en fonction du calendrier d’origine. D’où des équipes souvent remaniées et pas forcément compétitives.

Ce qui entraîne parfois des résultats surprenants et un championnat faussé… C’est pourquoi je répète qu’il serait préférable d’avoir une trêve hivernale plus longue, quitte à finir un peu plus tard la saison. Cela pourrait entraîner une plus grande ferveur footballistique. »


Lucas De Oliveira (Secrétaire ASCMO, D2) : « Comme je le disais plus haut, les premiers reports étaient nécessaires. Protéger l’intégralité physique des joueurs est le plus important. Et jouer sur des terrains d’une qualité exécrable, c’est un gros risque pour tous. Il suffit d’un match joué « de force » pour dégrader une pelouse pour au moins le mois à venir. Donc pour les 2 prochaines rencontres à domicile. Les petits clubs comme le notre n’ont pas les moyens financiers, matériels ou humains, pour remettre une pelouse en bon état dans un délai aussi court. »


Montceau Sport Enquête - Les matchs reportés

Montceau Sport Enquête – Les matchs reportés


Par Ailleurs – Découvrez la première partie des réactions


Mustapha Sofi. Propos recueillis ces derniers jours. © Montceau Sport

un commentaire

  1. TRÈS bons commentaires, de bonnes réflexions des coachs ,on vous contactera pour le groupe de travail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.