1 343 vues

« Un Génelardais à Melbourne » : Les vidéos à l’intérieur du GP de Formule 1 By Romain !

« Un Génelardais à Melbourne » : Toutes les vidéos à l’intérieur du GP de Formule 1 By Romain !

Découvrez des vidéos prises lors de la séance d’essais et le départ de ce premier GP de Formule 1 de la saison.

Le Génelardais Romain Rizard qui vit à Sydney depuis sept mois, vous fait vivre le Grand Prix de l’intérieur. En effet, le jeune homme originaire de Génelard nous offre toutes ses vidéos pour Montceau Sport — Un moment insolite à partager au plus grand nombre. Comme par exemple, le champion Lewis Hamilton à portée de main. Dégustez plutôt.

 

Tout d’abord, le DÉPART du GP de Formule 1

Joue là comme Romain – Des hôtesses Ferrari dans le Paddock…

PAR AILLEURS – Romain au côté de LEWIS HAMILTON, rien que ça !

Daniel Ricciardo en ITW par Marc Webber (ancien pilote F1 Red Bull)

 

VOIR AUSSI – Romain RIZARD au coeur du GP d’Australie – Formule 1

EXCLU – Romain Rizard (Génelard) dans les coulisses du GP d’Australie (FORMULE 1) !

 

MONTCEAU SPORT – GP D’Australie de Formule 1 – En direct de la ligne des stands (2 min)

PAR AILLEURS – Entraînement au changement de pneus chez Williams

PAR AILLEURS – Entraînement de changement de pneus chez Mercedes

ARTICLE LEQUIPE.FR SUR LA COURSE

Sebastian Vettel remporte le Grand Prix d’Australie, devant Lewis Hamilton

Sebastian Vettel s’est imposé dimanche à Melbourne, signant la première victoire de Ferrari depuis Singapour en 2015. L’Allemand a devancé les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

Formule 1 - GP d'Australie - Sebastian Vettel remporte le premier Grand Prix de la saison. (S. Mantey/L'Equipe)

Sebastian Vettel remporte le premier Grand Prix de la saison. (S. Mantey/L’Equipe)

La course

Il n’a pas fallu attendre longtemps avant de voir Ferrari mettre à mal la domination annoncée de Mercedes sur la saison 2017. Dès le premier Grand Prix, dimanche en Australie, la Scuderia a dominé les Flèches d’Argent, lançant idéalement l’année. Ce succès, Sebastian Vettel et toute son écurie le doivent à eux-mêmes, et un peu à Mercedes. Après un excellent départ dans le sillage du poleman, Lewis Hamilton, l’Allemand est en effet resté à moins de deux secondes du leader anglais, ne lui laissant aucun droit à l’erreur.

Et pourtant, Mercedes a sans doute arrêté son pilote trop tôt, dès le 17e tour, le faisant ressortir dans le trafic, derrière Max Verstappen (Red Bull). Le triple champion du monde a alors perdu de précieuses secondes derrière le Néerlandais, et lorsque Vettel s’est à son tour arrêté, six tours plus tard, il comptait assez d’avance pour ressortir en tête.

Et une fois devant, avec un rythme largement à la hauteur des Mercedes, le quadruple champion a pu filer vers la victoire, la première de Ferrari depuis Singapour en septembre 2015. Dix-huit mois de disette pour l’écurie italienne, qui ont pris fin de fort belle manière à Melbourne.

Hamilton, après avoir signé la pole samedi, doit donc se contenter de la deuxième place, certainement une grosse déception pour l’Anglais, même s’il a fait bonne figure sur le podium. Il a même été mis sous pression en fin de course par son nouveau coéquipier, Valtteri Bottas, qui signe un podium dès son premier Grand Prix avec Mercedes.

Le vainqueur : Sebastian Vettel

Après une saison 2016 compliquée, avec des résultats en piste décevants (aucune victoire, sept podiums et la quatrième place finale au Championnat), et des polémiques en coulisses, Sebastian Vettel entame l’année 2017 de la plus belle des manières. L’Allemand a renoué avec la victoire, sa première depuis un an et demi, et il a aussi marqué les esprit, avec une course parfaite de bout en bout, comme à ses plus belles heures. Il promet ainsi de rendre la partie difficile pour Mercedes, et c’est tout ce que les fans de F1 attendaient.

Le fait : Ocon 10e

Esteban Ocon s’est fixé comme objectif de marquer des points à chaque Grand Prix pour sa première saison chez Force India. Et le Français a atteint son objectif en Australie. Malgré des qualifications moyennes (14e) et une course difficile sur un circuit qu’il découvrait, Ocon a signé le dépassement du Grand Prix, à quatre tours de l’arrivée, en profitant du DRS pour souffler la 10e place à Fernando Alonso (McLaren), tout en résistant à la Renault de Nico Hülkenberg qui l’attaquait. Du grand art, et un point sauvé pour le Français!

Mustapha Sofi