964 vues

E-Sport (Blanzy) : Retour sur le Tournoi FIFA17 au « Tacos Deluxe »

Objet : Compétition E-Sport. Jour et lieu du crime, samedi 11 février à Blanzy au Tacos Deluxe. Retrouvez les photos de l’événement le plus GEEK des environs.

 

Ce samedi 11 février, a eu lieu la seconde édition du tournoi FIFA17, organisée par le jeune joueur Sanvignard Nicolas Martin alias, Titou, assisté dans sa tâche par son coéquipier au CS Sanvignes, Hakim Jebbar. Ce dernier étant le gérant de l’établissement TACOS DELUXE aux Rompois à Blanzy. Sur la ligne de départ, seize jeunes joueurs étaient de la partie pour s’affronter, dans une ambiance très conviviale, mais où la compétition a fait rage. Le début des hostilités fut donné pour 18h, ce qui, de facto, mettait à contribution toute l’équipe du Tacos Deluxe, occupée à servir les joueurs en repas (Tacos, Pizza, Panini etc.), boissons et autres sucreries.

 

ESPORT – Blanzy – FIFA17 – Photo en plein match.

 

« Une organisation pour tous les niveaux »

Titou raconte : « Le niveau sur FIFA est très variable, et je souhaitais que tout le monde puisse profiter de ce moment et puisse s’amuser un maximum. Et donc, pour que tout le monde y trouve son compte, j’ai suivi le modèle officiel de l’UEFA en matière de coupe d’Europe, avec une possibilité d’être repêché en Europa League. Seulement bien sûr, si vous avez été éliminé au préalable de la coupe aux grandes oreilles. »

Dans une première partie de tournoi, les participants s’affrontaient dans quatre groupe de quatre, sous forme de championnat en formule « match aller-retour », afin de cumuler un maximum de points. Les deux premiers de chaque poule accédant à la Ligue des Champions, les deux derniers quant à eux, se retrouvaient envoyer en Europa League. Après ce tri sélectif, les palpitantes phases finales pouvaient débuter !

 

Deuxième phase à élimination directe

Et c’est toujours selon le modèle de l’UEFA, que Titou a décidé d’organiser son événement, puisque les phases finales se jouaient également sous forme de matchs aller-retour mais cette fois-ci, à élimination directe (1/4 de finale). Les deux finales se sont jouées devant un public averti et désireux de savoir qui serait couronné ce soir.

ESPORT – Blanzy – FIFA17 – photo de match – La concentration bat son plein.

 

Une tension palpable à l’approche de la finale…

En Finale de ligue des Champions, on retrouvait Sacha GAULIER, tenant du titre de la première édition, qui a du composé avec l’équipe du Napoli. face à lui, Alexis BRELIER avec la Juventus Turin aux manettes. Une finale de Ligue des champions 100% italienne, pourquoi pas une prémonition du printemps prochain ? Ou quand le virtuel rattrape le réel.

Après un long rang d’observation sur la première période, l’ouverture du score est signé Sacha en seconde mi-temps. Comme débloqué par l’ouverture du score concédée, le jeune Alexis va vite revenir à la marque et tout tenter pour faire tomber le champion.

 

« Un niveau relevé sur les deux finales » Nicolas Martin (Organisateur).

 

Mais l’expérience fera la différence, et c’est dans le dernier quart d’heure, que l’intraitable Sacha, à la fois propre et efficace dans son jeu, va faire la différence avec un nouveau but, 2-1. Pour conclure en beauté et tuer tout suspense, Sacha Gaulier va inscrire un troisième but, assurant ainsi la victoire Napolitaine dans cette Ligue des Champions FIFA17. Inscrivant son nom au palmarès pour la deuxième année consécutive, rendez-vous pour le jamais deux sans trois.

 

ESPORT – Blanzy – FIFA17 – Tableau Final.

Europa League : où quand Liverpool égalise à la 92ème…

Concernant l’Europa League, ce sont Rémy Rito, avec l’Atletico Madrid,  et Raphael Boudinot, avec Liverpool, qui se sont affrontés pour cette finale de consolante. Une vraie version de l’Europa League en quelque sorte. Une finale palpitante et très serré.

Le premier but sera signé Rémy. Les occasions se multiplient de chaque côté du terrain. Le score va longtemps rester à 1-0, avant de voir l’infatigable Raphael, revenir du diable vauvert, avec un but marqué à la 92ème minute et sur un penalty s’il vous plaît. À la fin du temps réglementaire, les deux équipes se retrouvent à égalité un but partout. place aux prolongations.

Les deux joueurs, de plus en plus tendus par l’enjeu, prennent de moins en moins de risques. Et c’est à nouveau, dans les derniers instant du match (121ème)  que Liverpool, digne de son histoire, va inscrire LE but synonyme de victoire. Après une frappe repoussée par le gardien madrilène, l’attaquant des Reds, contrôlé par Raphael, est à l’affût et n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (1-2). La coupe a choisi son camp.

 

ESPORT – Blanzy – FIFA17 – Vue d’ensemble aun Tacos Deluxe au Rompois.

 

Le tournoi en quelques mots

 

Sacha Gaulier, vainqueur du tournoi : 

« J’ai eu un peu de mal en première mi-temps de cette finale. Le fait de marquer m’a permis de débloquer le match qui était très serré. Mon adversaire a tout mis en œuvre pour égaliser mais j’ai su faire dos rond et saisir les bons coups sur contre-attaque pour tuer le match. Concernant le tournoi, je n’ai rien à redire. Tout était bien organisé, les quelques modifications apportées par rapport à la première édition était vraiment bien. »

 

Raphael Boudinot, vainqueur de la Consolante :

« En un seul mot, mon tournoi a été très compliqué. Lors de ma finale, j’ai la chance d’égaliser sur penalty dans les dernières minutes. Je pense m’être procuré les occasions nécessaires pour mériter cette victoire. Un très bon moment passé, un tournoi très bien organisé, aussi bien sur la répartition des équipes, du matériel, et la gestion du temps. »

 

 

Nicolas martin alias Titou, organisateur :

« C’est une réussite totale. Je suis content que le tournoi se soit bien déroulé, chacun des participants semblait satisfait et heureux du moment passé. Un grand Merci à Hakim pour l’accueil, un grand merci aux participants pour leur présence, aux personnes qui ont contribué au bon déroulement du tournoi et à tous ceux qui ont mis du matériel à disposition ! Et comme pour la première édition mon dernier mot sera : On bossera pour remettre ça en place. »

 

 

Nicolas Martin et Mustapha Sofi