872 vues

MONTCEAU FIGHTCLUB : Mehdi Lacombe et Toufik Lekhehal en vidéo à l’entraînement !

Grosse séance de préparation hier soir entre le boxeur pro Creusotin et l’ex-champion du Monde local. La vidéo prouve l’intensité de ces entraînements éprouvants ô possible.

 

Ce mercredi soir, Montceau-Sport est allé à la rencontre du Montceau FightClub. À l’improviste et en plein entraînement. Bien nous en a pris, car aux côtés des jeunes licenciés du club qui effectuaient des exercices sous la houlette de Michaël Lacombe, se trouvaient sur le ring, en pleine répétition, deux des boxeurs qu’on attend le plus le 18 mars à la Fighting Night, à savoir Mehdi Lacombe et Toufik Lekhehal. Bien sur, le grand moment de la soirée sera à n’en pas douter le combat du cadet des Lacombe, Michaël, qui ira chercher une ceinture IBF.

 

à gauche : Mehdi Lacombe qui boxera Frédéric Ficet, champion du Monde WAKO, le 18 mars à Jean Bouveri.

 

Nous avons voulu vous montrer cette vidéo tournée sans préméditation, pour montrer la force extraordinaire des coups portés, même à l’entraînement. Ces hommes, car on se doit de les appeler ainsi, ont une telle force et un tel mental, qu’on ne peut que s’enthousiasmer devant un tel spectacle. Grand respect à eux, la sueur avant la gloire, le goût de l’effort avant celui, plus appréciable, de la victoire. Toufik Lekhehal, boxeur Pro Creusotin (le premier d’ailleurs), affrontera professionnel, lors de la Fighting Night du 18 mars prochain à Montceau, le havrais M’Bizi, en quart de finale du critérium national. Joli challenge. Toufik travaille dur pour atteindre son objectif de demi-finale.

 

Mehdi Lacombe qui attaque. Pris sur le vif.

 

De son côté, Mehdi Lacombe effectue son retour sur le ring après, près d’un an et demi d’absence. Celui qui a boxé dans plus de sept pays. Parfois dans des conditions ubuesque. Comme ce titre Européen arraché à Londres, dans un pub (!), où être français n’était pas vraiment le moment, car se disputait au même moment, un match du Tournoi des VI nations entre la France et l’Angleterre. Copieusement insulté et vilipendé, Mehdi a su tirer de ce genre d’expérience, une force tranquille, qui passerait presque pour de l’arrogance si on ne connaissait pas le bonhomme. Snobé par la Fédération depuis ses débuts, il a parcouru l’Europe avec son frère Michaël notamment. Là où personne ne voulait aller, le Team Lacombe ne se défilait pas.

 

« On a commencé dans un garage au quartier pour finir par signer des autographes en Allemagne. » Mehdi Lacombe

 

Comme lors de ce combat titanesque en Allemagne, contre un monstre du genre en WKF (WAKO), Patrick WOJCIKI. Une courte défaite, deux juges à un. Mais un respect de ses pairs, complètement conquis. Pour son retour sur le ring, prévu donc le 18 mars prochain, il a choisi un adversaire de tout premier ordre. Voici les mots que le champion local nous a confié, en exclusivité pour Montceau-Sport, à la sortie de son entrainement :

« Il est fort (Ndlr Frédéric Ficet), il a prouvé l’an dernier contre Sofiane qu’il était redoutable, il a du faire 7 ou 8 championnats du monde, ce n’est pas un frappeur mais il est super dur à boxer. Ce ne sera pas un combat facile mais je ne peux pas me permettre de faire de « petits combats nationaux ». Quitte à remonter sur le ring, autant que ce soit contre un « costaud ». J’ai encore deux ou trois soucis à régler,  e je me prépare tranquillement mais avec les postes ce n’est pas évident. Je suis très sérieux dans ma préparation. Notamment l’hygiène de vie, j’ai encore deux kilos à perdre. Mais bon après, je ne bois pas pendant une journée, un peu de vélo et c’est bon. Tout le monde fait comme ça (rires). Quand je boxe à 76, le lendemain je suis à 80. Frédéric Ficet est fort, il boxe toujours en équipe de France mais il n’est pas allé là où je suis allé…»

Le rendez-vous est pris et il promet beaucoup. Mehdi a un Palmarès impressionnant du haut de ses 82 combats. Son heure de gloire reste le Titre de Champion Intercontinental WAKO (Fédération la plus reconnue dans le monde) en 2013. Nous reviendrons très prochainement sur sa carrière, qui est encore loin d’être finie. Pour conclure de la plus belle des manières, voici une minute trente de pur plaisir avec cette vidéo tournée hier. En pleine séance d’entrainement, Toufik Lekhehal en rouge, Mehdi Lacombe en blanc. Retrouvez cette semaine sur notre site, un portrait de Michaël LACOMBE, qui s’apprête à combattre pour un titre IBF, du jamais-vu à Montceau et dans la Région.

 

 

Mustapha Sofi